Témoignage, compte-rendu d’un événement

A propos de l’événement

28/04/2020 : Rester serein en temps de crise


04/05/2020

Le 28 avril, nous avons accueilli sur notre plateforme virtuelle des adhérents et des sympathisants autour du thème « rester serein ».
Cet atelier animé par Danièle Simon et Christine Pelliet a permis d’échanger des pratiques et surtout d’échanger sur cette période bien particulière. Créer ou garder le lien est une valeur fondamentale du SYCFI : cet atelier a permis cela.
Autour d’une belle dynamique d’échanges et de partage, l’atelier « virtuel » s’est transformé en un atelier « réel » où les émotions étaient partagées et ressenties par chacun d’entre nous.

La réflexion a tourné autour de plusieurs axes :

Ce qui nous nourrit :

La nourriture du cœur

  • La générosité : les webinaires gratuits, les conseils reçus etc.
  • La qualité des relations
  • Prendre le temps d’être en famille, de profiter des siens
  • De contempler la nature

La nourriture intellectuelle

  • Le fait d’apprendre et de se former
  • Prendre le temps pour la réflexion, la méditation
  • Prendre plaisir à la lecture
  • De créer

La nourriture alimentaire

  • Le fait de « bien manger »
  • Prendre le temps de faire la cuisine et de créer de nouvelles recettes
  • Retrouver le plaisir de se mettre à table

Ce que nous n’avons pas osé  faire :

  • Du commercial, la mise en vente de formations digitales
  • Se filmer
  • Dire non
  • En profiter pour poser ses valises ou ne rien faire, prendre des vacances

Ce que l’on veut continuer :

  • Le travail à distance avec des collègues
  • Les ateliers virtuels (écriture, méditation, etc.)
  • La réduction des temps de transport
  • La meilleure qualité de vie liée au ralentissement

Puis des idées ressources ont été partagées :

  • Se faire un emploi du temps précis incluant les temps libres et les temps derepas
  • Marcher 1 h/j et compresser autre chose en se disant que c’est un choix fondamental
  • Cuisiner et oser créer de nouvelles
  • Cultiver le lien téléphone plutôt que le mail
  • Cultiver l’émerveillement
  • Couper le lien avec les personnes toxiques
  • Faire du jardinage ou du sport
  • Pratiquer des micro-pauses et/ou faire de courtes méditations

Selon les personnes, le passage aux formations en distanciel  et le fait de prendre son temps figurent à la fois dans ce qui nourrit et ce que l’on n’a pas osé.

Si l’on reprend les verbatims de fin d’atelier, chacun a quitté l’atelier « plus serein », « rempli d’une énergie nouvelle », « nourri par le groupe, sa bienveillance et son optimisme », « plein de l’énergie contagieuse du groupe », et avec le sourire et de bonnes résolutions.

Prendre le temps des échanges et du lien a nourri chacun.