Alerte

24/03/2020

Les syndicats du secteur de la formation professionnelle ont été conviés ce lundi 23 Mars à une réunion animée par Madame Pénicaud Ministre du Travail, de l’emploi et de la Formation Professionnelle concernant la continuité économique et sociale de la formation et la préparation de la reprise à l’issue de la période de confinement.

En tant que Présidente du SYCFI, syndicat professionnel représentant l’ensemble des Consultants Formateurs Indépendants de France, j’ai pu informer Madame La Ministre de la suppression quasi totale de nos activités en raison des mesures d’interdiction de recevoir du public et la part minime des formations à distance dans les parcours de formation aujourd’hui.

Je lui ai également présenté les inquiétudes et les interrogations des CFI au regard des mesures d’accompagnement prévues pour les TPE et les indépendants dont la situation particulière n’avait semble-t-il pas été considérée.

Madame Pénicaud m’a bien entendue et a précisé les mesures qu’elle souhaitait prendre pour nous permettre d’assurer autant que faire se peut la continuité de notre activité pendant la période de confinement. Elle nous a également informés de son désir d’anticiper, avec notre participation, la façon dont le secteur de la formation et du conseil s’adapteront lors de la reprise des activités du pays.

Il s’agit d’éviter la rupture de fonctionnement des organismes et des parcours de formation en cours tout en préparant le développement de formules innovantes pour l’avenir.

Pour ce qui concerne les organismes de formation, des mesures de facilitation de la gestion de la formation avec les OPCO, les marchés publics, le fonctionnement des centres d’apprentissage vont être précisées.

Les CFI organismes de formation seront bien évidemment bénéficiaires de ces mesures.

Madame Pénicaud a annoncé qu’il est envisagé le report d’un an pour la certification QUALIOPI et l’application à venir de la mesure de solidarité de 1500 € par mois aux CFI.

S’agissant des mesures pour les TPE les CFI seront bénéficiaires si les conditions pour l’être sont constatées, toutes les mesures pour leurs salariés s’ils en ont sont également applicables.

Seront également mises à disposition gratuite pendant 3 mois des ressources pédagogiques, ainsi qu’un appel à contribution innovante pour développer l’ingénierie de formation.

Madame La Ministre nous a vivement encouragés à lui faire des propositions car cela permettra de redémarrer au plus vite l’activité sans rupture pour le développement des compétences et l’employabilité des salariés.

Nos structures entrent donc bien dans les dispositions en faveur des TPE et indépendants, telles qu’annoncées alors qu’elles n’étaient pas citées explicitement. Notre mobilisation n’a pas été inutile !

Nous expliciterons bien sûr tous les textes réglementaires dès leur parution.

Vous l’avez compris le Ministère du Travail compte sur nous pour assurer la continuité de la formation professionnelle et pour mettre à profit cette période afin d’anticiper pour être prêts à répondre aux besoins futurs des entreprises.

Le SYCFI est à vos côtés pour vous défendre et vous accompagner dans les mois qui viennent !

La Présidente du SYCFI
Martine Guérin