Actualités de la profession

01/01/2024

Découvrez le nouveau service public de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) en France : une réforme ambitieuse pour simplifier, accélérer et sécuriser le parcours de reconnaissance des compétences professionnelles. Cet article explore les innovations clés, les améliorations pour les bénéficiaires et les perspectives d'avenir de cette initiative majeure.

Introduction :

La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE), un dispositif crucial en France permettant de reconnaître les compétences acquises hors du système de formation traditionnel, entre dans une nouvelle ère. Le gouvernement a annoncé le lancement d'un service public réformé de la VAE, visant à simplifier, moderniser et sécuriser ce parcours essentiel à l'employabilité et à l'évolution professionnelle des individus.

Le contexte de la réforme :

Depuis son introduction, la VAE a offert à de nombreux professionnels une opportunité de valoriser leurs expériences en compétences certifiables. Néanmoins, le dispositif a rencontré des défis, notamment en termes de complexité et de durée du processus. Face à ces enjeux, le Ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion a initié une réforme profonde, matérialisée par la publication du décret n° 2023-1275 le 27 décembre 2023.

Les innovations majeures :

  1. Un parcours simplifié et accéléré : L'un des changements majeurs réside dans la réduction significative des délais de parcours. Ce qui prenait plus d'un an peut désormais être accompli en six à huit mois. Une avancée significative pour les bénéficiaires qui pourront ainsi voir leurs compétences reconnues et valorisées plus rapidement.
  2. Accompagnement personnalisé : La réforme introduit le rôle de l'"architecte-accompagnateur". Dès l'inscription sur le nouveau portail dédié (vae.gouv.fr), et tout au long du parcours, les candidats bénéficieront d'un accompagnement sur-mesure, assurant une meilleure orientation et une préparation efficace pour le passage devant le jury.
  3. Amélioration des conditions pour les bénéficiaires : Le congé pour validation des acquis d'expérience est doublé, passant de 24 à 48 heures. De plus, le délai de prévenance est réduit, offrant plus de flexibilité et de temps aux candidats pour leur préparation.
  4. L'expérimentation REVA : Préfiguration de cette réforme, l'expérimentation REVA a démontré l'efficacité de réduire le délai de VAE, confirmant ainsi la pertinence des orientations prises.

Déclarations et perspectives :

La ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels, Carole Grandjean, a souligné l'ambition de cette réforme de faire de la France une "Nation des compétences". En simplifiant le parcours VAE, le gouvernement espère non seulement valoriser l'expérience professionnelle, mais également encourager l'apprentissage continu et l'évolution professionnelle.

Conclusion :

Avec ce nouveau service public de la VAE, la France franchit une étape importante vers une société de la connaissance et des compétences plus inclusive et dynamique. En rendant le processus de validation plus accessible et plus rapide, le gouvernement ouvre de nouvelles perspectives pour des milliers de professionnels désireux de faire reconnaître officiellement leurs compétences et de progresser dans leur carrière. La mise en œuvre de cette réforme sera suivie de près par les acteurs du secteur et pourrait servir de modèle pour d'autres initiatives visant à valoriser l'apprentissage tout au long de la vie.

Cet article a été rédigé sur la base du décret n° 2023-1275 publié le 27 décembre 2023 concernant le lancement du futur service public de la validation des acquis de l'expérience (VAE) en France.